janvier 26, 2022

Renforcer le centre autrement

Publié le 31.12.2021 dans La Liberté

 

Sarine » Sans fusion de Fribourg avec les communes voisines, le Conseil d’Etat réfléchit à d’autres moyens de renforcer le centre cantonal.

L’issue négative du vote consultatif sur le Grand Fribourg du 26 septembre dernier ne remet pas en question la stratégie du gouvernement pour renforcer le centre cantonal. Elle le prive seulement «d’un des outils à sa disposition» pour y parvenir. C’est ce que répond en substance le Conseil d’Etat à une question des députés Sébastien Dorthe (plr, Matran) et Savio Michellod (plr, Granges).

L’exécutif cantonal, maniant la litote, constate que le vote populaire «rend peu probable l’élaboration d’un projet de convention (…) acceptable par l’ensemble des communes concernées.» Il prend acte de la dissolution décidée par l’assemblée constitutive et «exige de sa part l’élaboration d’un rapport sur les travaux réalisés et sur les motifs qui l’ont convaincue de renoncer à présenter une convention de fusion».

Le Conseil d’Etat rappelle qu’il a lancé la procédure de consultation des communes sur l’agrandissement du périmètre de l’Agglomération de Fribourg: «Le Grand Conseil a décidé d’introduire une nouvelle gouvernance dans un délai de quatre ans (deux ans pour fixer le périmètre provisoire des agglomérations, et deux ans pour élaborer les statuts idoines) afin notamment de renforcer, accélérer et mieux accompagner la réalisation des projets d’envergure régionale.»

Et de souligner que la nouvelle loi sur les agglomérations prévoit des soutiens financiers du canton. L’Etat pourrait ainsi couvrir 30% des coûts d’études pour les projets d’agglomération, jusqu’à une concurrence de 300 000 francs.

Mais «avant d’examiner les modalités de mise en œuvre de ces soutiens», le Conseil d’Etat juge nécessaire de connaître la décision du Tribunal fédéral sur le recours de six communes contre le changement de loi.

Patrick Chuard