août 11, 2022

Nouveaux combats

Les unes après les autres, inéluctablement, les communes du pays sont prises dans la fièvre de la « fusionnite ». A peine acquises, les victoires éphémères d’Asse-et-Boiron, Chavornay ou encore Haut-Talent ou Saint-Saphorin ne devraient pas nous faire oublier que l’affaire est loin « d’être pliée » et que de nombreux combats sont imminents, voire déjà amorcés, utilisant encore et toujours la même artillerie d’arguments creux, si facilement contredits, mais toujours efficaces au premier abord.

 

Par ailleurs, la machinerie mise en oeuvre sur le plan légal devient de plus en plus sophistiquée et contraignante. Déjà, les premiers signes d’une « mise à mort » définitives des petites entités communales se dessinent dans de nouveaux projets de lois en discussion actuellement dans les divers parlements cantonaux.

 

Cette volonté politique implacable est rendue quasiment inexorable par le peu de prise de conscience de ce qui est en train de se jouer par la grande majorité des citoyens qui ne sont pas directement concernés par un projet de fusion.

 

La démocratie directe est d’abord une question de proximité. Il est donc important, s’il fallait le rappeler, de ne pas baisser la garde et d’encourager ceux qui sont nouvellement impliqués dans des projets de fusions et qui veulent s’y opposer de ne pas hésiter à puiser largement dans l’expérience de leurs prédécesseurs pour convaincre à leur tour leur concitoyens.

 

Nous sommes là pour les y aider et donner un écho à leur propre action.

 

                                                                                                 Fusionite.ch