août 11, 2022

Fusions avortées dans le canton de Neuchâtel

Publié sur rtn.ch le 6 juin 2016

Jean-Paul Morel, co-président du comité anti-fusion et Thomas Perret, membre du comité de pilotage. Jean-Paul Morel, co-président du comité anti-fusion de Neuchâtel-Ouest et Thomas Perret, membre du comité de pilotage.

Double non aux projets de fusion sur le Littoral.

Neuchâtel Ouest est enterré. Peseux a dit non à la fusion à 54%. Le projet capote pour 158 voix d’écart. Cette fusion est donc un échec, même si  Neuchâtel a dit OUI à 73%, Valangin à 63% et Corcelles Cormondrèche à 55%. Un recours n’est pas exclu. Les anti-fusions tenaient un stand devant le bureau de vote de Peseux hier matin, ce qui est interdit par la loi neuchâteloise sur les droits politiques.

Le débat d’après-votation, animé par Alizée Liechti

Le projet de fusion de l’Entre-deux Lacs est mort lui aussi puisque St-Blaise dit non à 57%.

Les autres communes impliquées, soit La Tène, Cornaux, Cressier, Enges et Lignières, ont en revanche largement soutenu cette union. Du coup, c’est la déception qui dominait hier à l’Espace Perrier à Marin, où s’étaient réunis les partisans de la fusion. La réaction de Sonia Bernauer Miaz.