mai 23, 2022

Etonnant !

La déferlante des fusions de communes :

De l’étonnement au scandale !

 

  • Il est étonnant qu’avant l’an 2000 et jusqu’à aujourd’hui, il ne se soit pas trouvé de commune qui ait remarqué que les charges devenaient plus lourdes et que le personnel communal ne pouvait plus gérer les tâches communales.

 Heureusement que le canton veille et sort la fusion de son chapeau magique !

  • Il est étonnant qu’aucune commune n’ait approché ses voisines pour partager davantage ses ressources ou le faisant sous la forme d’une collaboration intercommunale n’ai vu l’évidence de ce qu’il y aurait à gagner par une fusion.

 Heureusement que le canton veille et nous le rappelle.

  •  Il est étonnant que découvrant systématiquement la dimension suprarégionale des enjeux, les communes n’aient pas plus tôt consulté leur population pour abandonner toutes leurs prérogatives devenues inutiles puisque leur territoire n’était plus le bassin déterminant.

 Heureusement que le canton veille et nous le révèle.

  •  Il est étonnant que face à la complexité grandissante des tâches, les petites communes n’aient pas demandé plus vite l’aide des cantons pour continuer à les assumer au niveau nécessaire à la satisfaction de leur population.

 Heureusement que le canton veille et nous l’offre

  • Il est surtout étonnant que devant la cantonalisation rampante des tâches, aucun district, aucune commune n’ait réagi et sommé ses députés de défendre son autonomie et le droit de ses citoyens.

 Là-dessus le canton est évidemment muet !

  • Finalement, il est franchement étonnant qu’aucune commune n’ait l’idée de mobiliser l’outil principal dont elle dispose, l’Association des Communes Fribourgeoises/Vaudoises/etc. pour défendre son intégrité et les droits dont elle dispose face au canton.

 Pire il est scandaleux qu’aucune ne proteste alors que celle-ci travaille contre ses membres en militant activement pour les fusions communales, contrairement à ses statuts.

 Là, le canton se frotte les mains !