mai 23, 2022

Elles refusent de fusionner (F)

Ces micro-communes du Saint-Quentinois qui ne veulent pas entendre parler de fusion

Publié dans L’Aisne nouvelle le 10/01/2022 à 12:32

Prises en étau entre la baisse des dotations et des charges qui augmentent, les micro-communes ne veulent pas entendre parler de fusion, alors qu’elles n’arrivent pas à enrayer le départ de leurs habitants. Comme à Hinacourt et Lanchy.

Hinacourt ne compte plus qu’une grosse vingtaine d’habitants mais refuse de disparaître, comme tant d’autres très petites communes.

Elles font partie des communes les moins peuplées du département et continuent de voir les habitants partir année après année, au point de voir leur existence même être menacée.